Le tempérament sanguin

Le sanguin

Il existe 7 tempéraments en naturopathie. Je vais ici vous présenter le tempérament que l’on nomme « sanguin » car c’est celui que l’on voit le moins en consultation chez un naturopathe. Je vous explique pourquoi.

Tout d’abord, d’un point de vue de la naturopathie définie par Alain Rousseaux et Pierre-Valentin Marchesseau, nous puisons notre énergie du système nerveux et des glandes endocriniennes. Chez un sujet équilibré leur activité est à égalité (50% SN + 50% GE). Il en est ainsi du type musculaire qui représente la « référence idéale » de la typologie naturopathique.

A partir du type musculaire, les sujets involueront (dégénération des fonctions) selon que leurs réactions seront de natures nerveuses ou glandulaires.

  • Si le sujet réagit par le système glandulaire, il aura tendance à se dilater : le visage s’élargira surtout dans la partie inférieure et le corps s’épaissira.
  • Si le sujet réagit par le système nerveux, il aura tendance à se rétracter : visage et corps se resserreront surtout dans leur partie inférieure.

Le premier des tempéraments qui involue vers la dilatation depuis le musculaire est le sanguin. Les glandes endocrines dominent le système nerveux (45% GE / 35% SN).

Caractéristiques sur les 4 plans de l’être

Plan physique :

  • Trapu, massif, dense, membres puissants et courts, buste épais. Peau colorée.
  • La forme inférieure du visage s’élargie. Parfois la hauteur augmente et on observe une réduction de l’étage supérieur.
  • A souvent chaud.
  • Il a une tendance à s’arrondir, surtout au niveau de l’estomac mais qui reste tonique.
  • Surcharge métabolique à cause aussi d’une alimentation souvent trop riche. Le sang se charge en éléments nutritifs qui nuisent au système circulatoire.

Plan vital :

  • Bonne vitalité.
  • Très bonnes aptitudes glandulaires exocrines (digestion / élimination) et endocrines (sexualité).
  • Gros appétit, digère bien mais la richesse des aliments fatigue son système cardio- vasculaire.
  • Très bonne capacité de récupération (bon sommeil) car métabolisme fort.
  • Son système digestif est renforcé ce qui amène à prendre plus de matière.
  • Bonne longévité si raisonnable.
  • Meurt souvent brutalement, prédisposition aux maladies cardio-vasculaires.

Plan mental :

  • Aime jouir des plaisirs de la vie, optimiste, jovial, convivial, extraverti, sensuel, actif, confiance en soi, meneur de troupe, colérique mais sans rancune.
  • Esprit concret et pragmatique.
  • L’instinct prend souvent le pas sur la raison.

Plan Spirituel :

  • conformiste, rien ne doit nuire aux plaisirs de la vie.

De par sa vitalité, le sanguin n’est pas souvent malade mais son attrait pour les plaisirs de la table le prédispose avec l’âge aux troubles des systèmes cardio-vasculaire, glandulaire et parfois même digestif car ses 3 systèmes s’appauvrissent à force de trop fortes sollicitations.

Ce tempérament pourra être sujet à des pathologies du foie (hépatites), du pancréas, diabètes, calculs biliaires, aérophagie, ballonnement, hernie hiatale, constipation, potentiellement des ptoses de l’estomac et des intestins. Concernant les pathologies cardio-vasculaires : hypertension, athérosclérose, embolie, hémorroïdes, varices, infarctus…

Comme tout va généralement bien pour ce tempérament et qu’il est très actif et optimiste, il croit que rien ne peut lui arriver et sous-estime les premiers symptômes des maladies citées ci-dessus. Comme c’est un conformiste, il ira voir son médecin et finira par prendre vers 40-50 ans et dans la plupart des cas pour le restant de sa vie des traitements médicamenteux contre l’hypertension, le diabète … etc. Mais est-ce normal de finir sa vie avec une liste longue comme le bras de médicaments chimiques qui déjà pris seul présente des effets indésirables mais qui combinés peuvent avoir des effets très néfastes voir graves à long terme sur l’organisme? Comment savoir ce que les effets indésirables de 2 médicaments deviendront une fois combinés ?

L’enquête la plus récente sur le sujet (Drs Cool / Lapeyre- Mestre), confirme des constatations avec 8,6 médicaments, en moyenne, par ordonnance, prescrits à des personnes de 83 ans d’âge moyen, l’ordonnance la plus longue en comportant pas moins de 21!

Et bien tout cela donne des maladies iatrogènes, c’est-à-dire des maladies occasionnées par le traitement médical. Ces effets indésirables sont la cause de 150 000 hospitalisations chaque année en France et 13 000 décès. Aux États-Unis, l’iatrogénie médicamenteuse constitue la 5ème cause de mortalité.

 « Les effets indésirables [des médicaments] ont atteint des proportions épidémiques et augmentent deux fois plus vite que le nombre de prescriptions. La Commission européenne a estimé en 2008 que les effets indésirables tuent 197 000 citoyens de l’UE chaque année, pour un coût de 79 milliards d’euros ».

Vous l’aurez compris, il est temps de se prendre en main et de considérer ses erreurs de vie afin de rétablir une hygiène de vie qui évitera toutes ces pathologies à terme.

Bien sur cela concerne tout le monde et pas seulement les « sanguins ».

Il faut également se responsabiliser sur le coût des médicaments payés par la collectivité. Est-ce normal de voir la sécurité sociale prendre en charge des traitements médicamenteux sur du très long terme à cause d’erreur de vie ? Non, parce qu’il n’y a pas de maladie héréditaire. Les gènes sont héréditaires et prédisposent à des maladies, mais cela ne signifie pas que le porteur sera nécessairement malade. Génétiquement, on peut hériter d’une faiblesse organique par exemple qui limitera la fonction de l’organe, de sorte qu’il faudra éviter de le surmener afin d’éviter toute pathologie grave. L’environnement joue un rôle notable, et l’expression de la maladie (par exemple sa gravité ou son âge d’apparition) peut varier dans une même famille. Si les gens étaient responsables et prenaient un peu plus soin d’eux (alimentation équilibrée et en adéquation avec son tempérament et son activité, gestion du stress et pratique de l’exercice physique régulière), le fameux trou de la sécu n’existerait pas, l’environnement se porterait beaucoup mieux, les politiques sur l’environnement et l’agriculture changeraient et ne seraient sans doute plus soumises aux lobbys des groupes militaro-pharmaco-industriels. Et oui, c’est sans doute ça l’effet papillon.

Regardons un peu en Suède ou certaines entreprises obligent leurs salariés à faire du sport : En-suede-une-heure-de-sport-obligatoire-au-travail

Il ne faut pas se leurrer, ces patrons y voient avant tout un absentéisme en baisse et une meilleure productivité mais l’exercice physique régulier contribue au bien-être et à la santé, cela va déjà dans le bon sens.

Bon voilà, je vous laisse à vos réflexions amis sanguins et je vous invite à prendre rendez-vous avec un naturopathe 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s