Techniques d’élimination

La naturopathie est l’art de vivre pour retrouver et rester en santé. L’hygiène de vie en est la clé et les techniques majeures sont :

  • l’hygiène nutritionnelle (alimentation saine et biologiquement adaptée à notre tempérament),
  • l’hygiène musculaire et émonctorielle (activité physique),
  • l’hygiène comportementale (gestion du stress, des émotions …).

Ces techniques s’inscrivent normalement dans des cures de désintoxication (élimination des toxines et métabolites du corps) ou de revitalisation (pour relancer l’énergie).

La naturopathie a pour philosophie le vitalisme qui sous-tend que l’ « énergie vitale » gère la matière et le corps pour permettre à ce dernier de se rééquilibrer spontanément et de s’auto guérir. L’énergie vitale est à la base de l’homéostasie qui implique un bon fonctionnement du corps humain avec un équilibre de toutes les constantes de santé (T°C, pression, glycémie, Ph …).

La maladie est un phénomène réactionnel ou le corps cherche à s’épurer et à retrouver par lui-même l’état d’équilibre. La maladie résulte d’un encrassement des humeurs (les 70% de liquides que composent notre corps) par une surcharge des déchets qui entrave dès lors les échanges entre le sang et les cellules. La guérison ne peut se concevoir sans élimination de ces déchets.

La capacité de mobiliser les différents liquides de notre corps (sérum intra et extra cellulaire, lymphe et sang) au moyens de différentes techniques permettra de drainer les molécules indésirables.


Les 3 techniques les plus utilisées en naturopathie pour leur capacité à mobiliser les liquides du corps, sont :

  1. L’exercice physique
    Cette technique permet la mise en circulation la plus accélérée des liquides et donc favorise l’élimination des déchets par un passage plus intense dans les filtres émonctoriels (foie, poumons, reins). L’exercice doit être recherché et conseillé en priorité. (voir pour plus d’information l’article https://jeromelegast.com/2018/05/17/linteret-de-lexercice-physique/)
  1. Le massage
    Moins intense, cette technique permet la mise en mouvement des liquides par un massage régulier et en profondeur. Elle déstabilise par l’action des mains des zones particulières de déchets pour les remettre en circulation dans le flux liquidien.
  1. Les bains
    La variation de la température de l’eau permet de faire réagir l’organisme en modifiant la circulation du sang et de la lymphe.
    Les bains froids rétractent les capillaires entraînant la mise en mouvement des liquides vers l’intérieur (effet centripète).
    Les bains chauds dilatent les capillaires entraînant la mise en mouvement des liquides vers l’extérieur du corps (effet centrifuge).
    Cette technique est très appropriée lorsqu’on n’a pas suffisamment d’énergie pour reprendre une activité physique.

Bien sûr, avant d’utiliser ces techniques d’éliminations, il faut :

  • Supprimer la source de déchets par une alimentation bio, hypotoxique, en accord avec ses dépenses physiques
  • Avoir suffisamment d’énergie vitale pour permettre la mise en mouvements des déchets
  • Vérifier l’état des émonctoires  (foie, intestins, peau, reins, poumons) pour engager une cure et favoriser l’élimination émonctorielle des déchets

Lors de la première séance, le naturopathe va établir un bilan de vitalité qui permettra d’élaborer un programme d’hygiène de vie en incluant les cures et techniques d’éliminations adéquates.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :